Formation pilote de drone professionnel : Que faut-il savoir en avance ?

Vous venez d’acquérir votre premier drone et souhaitez devenir un professionnel ? Vous savez déjà que ces appareils offrent autant de possibilités permettant des débordements d’imagination (films d’intérêt publicitaire ou sportif, reportages d’activités nautiques, vols en immersion, etc) ? Mais vous aimeriez vous initier tout d’abord à cette pratique pour éviter les faux pas et les éventuels incidents ? Ne craignez rien, vous êtes au bon endroit. Dans cet article, nous allons vous donner toutes les informations nécessaires concernant la formation pilote de drone professionnel.

Devenir pilote de drone professionnel : Comment ça marche ?

Pour devenir pilote de drone professionnel, vous devez d’abord apprendre à piloter correctement, pour pouvoir appréhender toute la palette de possibilités que les drones offrent.
Cette activité peut même être bien rémunérée, si vous maîtriser parfaitement certaines techniques. Mais avant tout, vous devez disposer d’un statut professionnel et d’une assurance responsabilité civile. La question de pouvoir facturer son travail se résout souvent en adhérant au statut de micro-entrepreneur.

Formation pilote de drone professionnel: Commencer par acquérir un cursus de base

Afin de devenir pilote de drone professionnel en France, il est obligatoire de posséder un brevet théorique de pilote de drone. Cet examen se déroule dans un centre spécialisé. Le gouvernement a décrit les détails de cet examen sur son site Internet. Il suffit donc de se rendre sur ce site pour y trouver tous les détails nécessaires.
Seulement, pour vous aider à y voir plus clair, voici notre explication. Cet examen est comparable à la partie de l’examen du permis de conduire qui traite des véhicules terrestres. Des exceptions existent concernant, par exemple, les pilotes professionnels qui travaillent déjà ou avaient déjà exercé cette activité il y a une période.

Une certification selon 4 scénarios différents :

Le candidat professionnel doit recevoir un certificat selon quatre scénarios différents. En plus du certificat théorique, il doit suivre une formation et un examen pratique correspondant à l’un des cas suivants dans lesquels il interviendra :

  • Le scénario 1 est un vol à moins de 200 mètres, en dehors des limites de la ville.
  • Le scénario 2 consiste à voler à 1000 mètres ou plus, hors de vue directe, mais toujours dans les limites de la ville.
  • Scénario de niveau 3 permet le survol de zones peuplées. Ce sont donc des opérations de jour. Selon le poids du drone, un parachute peut être nécessaire pour plus de sécurité.
  • Le scénario de niveau 4 ne permet pas de limitation de distance, mais il maintient l’interdiction de vol. Il n’est destiné qu’aux télépilotes expérimentés.

Note importante !

Notons par ailleurs que la formation pratique doit obligatoirement être dispensée par un tiers, en présence d’un deuxième opérateur. L’autoformation pour devenir pilote de drone professionnel est donc impossible.
Cet autre pilote de drone est chargé de la sécurité du vol, soit en tenant un deuxième émetteur permettant un contrôle total du drone volant, soit en accédant à tout moment au contrôleur radio principal. Il doit également avoir la certification correspondante pour le scénario appliqué.

Formation pilote de drone professionnel: Des spécialisations suivant les domaines d’application

De nombreux organismes de formation ne se limitent pas à fournir une formation pour la certification de pilote de drone professionnel dans un ensemble donné de scénarios de vol. Les applications des drones radiocommandés s’étendent bien au-delà de la photographie aérienne, sans parler du tournage.

Les drones connaissant une explosion de leur utilisation professionnelle dans de nombreux secteurs ne nécessitant pas le transport de charges utiles lourdes. Cela vaut la peine de suivre un cours complet, éventuellement via votre compte personnel de formation, pour la thermographie, par exemple.

(17)